3e rassemblement oecuménique européen Sibiu, 4-8 septembre 2007

« La lumière du Christ brille pour tous. Espoir de renouvellement et d’unité en Europe »


   La lumière du Christ brille pour tous Espérance pour le renouveau et l’unité en Europe

† Daniel Archevêque de Iassy Métropolite de Moldavie et Bucovine - Roumanie –

     1. La lumière du Christ brille dans la communion vivante avec Lui.   Le thème central de la troisième Assemblée Œcumenique Européenne qui aura lieu à Sibiu, en Roumanie, l’an 2007, a une profonde signification pour la foi, la vie et la mission des Églises en Europe.   Selon la foi des Apôtres et de l’Église universelle, le Christ est la lumière du monde ou le sens ultime de toute la création, de toute l’histoire humaine, de toute la vie de l’Église et de toute la vie de ses membres (cf. Colosiens 3, 1 ; Galates 2, 20). Tout a été créé par Lui (cf. Jean 1, 1), en Lui et pour lui (cf. Colosiens 1, 14-15). En Lui l’univers entier se révèle comme étant le don de Dieu pour le Fils éternel qui deviendra Homme dans le temps et dans le monde. Le Christ jugera toutes les nations et toutes les générations à la fin de l’histoire humaine et de l’univers actuel (cf. Mathieu 25, 31-45).   Par conséquent, tout cela veut dire que la foi en Christ, Créateur du monde et Tête de l’Église, exige de la part des chrétiens qu’ils regardent, comprennent et aiment toute la création, toute l’histoire humaine et toute la vie humaine avec les yeux du Christ, avec la pensée du Christ et avec le cœur du Christ. Cepandant, les chrétiennes et les chrétiens peuvent réaliser cela dans la mesure où le Christ habite et anime leur vie par Son Esprit Saint, invoqué par la prière, écouté par l’Évangile, reçu par la communion aux Sacrements de l’Église, avant-goût du Royaume de Dieu, et par la mise en pratique des commandements de l’amour envers Dieu et le prochain. Autrement dit, pour être et faire ce que Christ nous demande il faut se mettre en communion vivante avec le Christ. Ainsi, la vie spirituelle est la base irremplaçable de toute vie sociale et mission chrétiennes authentiques.
  2. La lumière du Christ rayonne surtout par la mission de l’Église et le témoignage des chrétiens.   Le même Christ qui a dit “Je suis la lumière du monde” (Jean 8, 12) a dit aussi à Ses disciples: “Vous êtes la lumière du monde” (Mathieu 5, 14). En plus, Il exhorte Ses disciples en disant: “C’est ainsi que votre lumière doit briller devant les hommes, afin qu’ils voient le bien que vous faites et qu’ils louent votre Père qui est dans les cieux” (Mathieu 5, 16).   L’Europe chrétienne missionnaire qui a reçu et transmis la lumiére du Christ à tant de génération et de nations doit se réjouir des fruits de la lumière qu’elle a transmise ailleurs par le passé. Cependant, Europe doit traverser aujourd’hui sa crise profonde de la foi et le désert de la sécularisation dans l’humilité, mais aussi avec la conviction que seul l’approfondissement de la vie en Christ peut renouveler en elle la force de chercher, recevoir et communiquer avec intensité la lumiére créatrice et salutaire du Christ au monde contemporain.
 3. La lumière du Christ se manifeste dans la renouveau spirituel et l’unité des chrétiens.   Le renouveau spirituel nécessite beaucoup d’humilité et de charité, de créativité et de patience, ainsi que la conversion aux sources bibliques, la communion de prière avec les Saints Apôtres, les martyres et les missionnaires de l’Église de tous les siècles, de même qu’une coopération réelle de toutes les Églises dans un témoignage commun face aux défis présents.   L’apathie spirituelle de l’Europe sécularisée ne peut être guérie que par une spiritualité renouvelée et approfondie qui se cultive dans le silence fécond des cœurs humbles et des communautés paroissiales et monastiques, des organisations chrétiennes, en prière, en quête du salut et de la sainteté. Ainsi l’expérience du “désert” ou de la solitude dans la societé secularisée peut devenir espace florissant ou lieu de rencontre avec le Dieu vivant et renouveau de la vie humaine. Dans cette épreuve de la société secularisée, multiconfessionelle et plurireligieuse,la tradition chrétienne sera vécue et comprise non pas comme une répetition des formes extérieures sans contenu spirituel, mais comme fidelité créatrice renouvelée à l’Évangile du Christ dans l’intelligence approfondie du mystère de l’amour de Dieu envers l’humanité, une et diversifiée.   Dans notre societé contemporaine marquée par un individualisme matérialiste décomposant et par un mondialisation économique totalisante, les Èglises sont appelées à défendre et à promouvoir l’identité distincte des personnes et des peuples en communion, à la lumière de la Communion éternelle du Dieu-Trinité, Créateur de l’humanité: “Faisons homme à Notre image et à Notre ressemblace” (Genèse 1, 26).   La lumière du Christ brille dans les Eglises en état de prière, de diaconie sociale, de dialogue et cooperation.   La lumière du Christ brille dans la vie des familles chrétiennes où l’amour de Dieu invoqué bénit et sanctifie l’amour conjugal, la naissance et l’éducation des enfants dans la foi, surtout aujourd’hui quand l’Europe est le seul continent où la mortalité dépasse la natalité, où les funérailles sont davantage célébrées que les baptèmes et les fiançailles!   La lumière du Christ brille là aussi où la charité et la solidarité triomphent de l’égoïsme individuel et collectif, national et continental, afin que le partage et la solidarité puissent guérir la pauvreté et le désespoir des chômeurs et des migrants, des malades et des marginalisés, des personnes âgées et des personnes exploitées.   La lumière du Christ brille là aussi où la recherche scientifique rencontre la quête du sens et de la sainteté, et où l’intelligence de la raison s’unit à la charité du cœur pour préserver et cultiver la beauté de la création et la dignité de la personne humaine.   La lumière du Christ brille dans la passions pour la vérité, dans la lutte pour la justice et dans le travail pour la paix et la reconciliation au niveau local et mondial.
  4. Repentance et espérance spirituelles.   Le vrai repentir qui renouvelle la vie chrétienne devient source de l’action missionnaire et de l’espérance. Si l’Europe des guerres militaires et religieuses, des querelles et des divisions entre les Eglises, des conflits entre la raison et la foi a souvent occulté la lumière de l’Evangile, il est d’autant plus nécessaire qu’elle travaille aujourd’hui pour le dialogue, la réconciliation, la coopération et la communion entre les Églises et les peuples. Cependant, cette communion est un don divin gardé dans des “vases d’argile”, c’est-à-dire dans la fragilité et la finitude de la nature humaine pécheresse, qui a toujours besoin d’être fortifiée et soutenue par la grâce et la lumière du Christ. Par conséquent, le devoir spirituel principal des Églises du Christ en Europe c’est de ne pas laisser leur continent à se suffir à soi-même, sans la lumière du Christ à transmettre aux autres et sans la recevoir de la part des autres. 3

            

 

            

 






 

www.000webhost.com